Amazone sans prothèse…

Amazone sans prothèse…Adieu la lingerie ? Pas forcément…Et heureusement…

Article : Stéphanie Ribeiro

Je m’adresse aujourd’hui aux femmes qui comme moi ont subi une mastectomie totale…En clair, l’ablation d’un de leur sein. Je me souviendrai toujours de cette prescription remise à « la va vite » par mon chirurgien…La « fameuse prothèse mammaire », d’abord en mousse, à porter quelques jours après l’opération, puis en silicone, à porter dans les mois suivant la cicatrisation…

Bon et bien ça, c’est la théorie…

En réalité, je ne supportais rien sur ma cicatrice et dans les mois qui ont suivi l’opération je ne me suis jamais faite à l’idée de glisser ce morceau de silicone dans mon soutien-gorge…Pourquoi me direz-vous ? Pour des questions de confort et une volonté de ne pas m’imposer de contrainte supplémentaire, j’en avais suffisamment avec les traitements …. Mais la crainte de voir mon unique néné plonger dans les abîmes et ressembler à terme à « un gant de toilette desséché » m’a vite convaincue de la nécessité de le soutenir dans ce moment de grande solitude.

Mes trouvailles

Je partage donc avec vous Mesdames mes quelques trouvailles en la matière, car oui il est possible de porter des brassières sans opter pour les soutiens gorge post-mastectomie qui font bien souvent exploser à eux seuls notre budget vestimentaire annuel !

J’ai tout d’abord opté pour les brassières de la marque Le Bourget en veillant à choisir une taille un peu plus grande que ma taille habituelle pour plus de confort… Voir ici : brassiere bretelles fines

Et puis, en me baladant dans différentes enseignes, j’ai vite constaté que les brassières étaient devenues très à la mode, youpi !

Mais comment est-ce possible ? …En aurions-nous assez Mesdames de comprimer nos nénés dans des balconnets pour le plaisir des yeux de ces Messieurs ?!.

J’en ai donc trouvé plusieurs modèles de la marque Etam dont certaines avec de la dentelle (Voir ici : brassiere réversible en dentelle et microfibre extensible) mais aussi chez Action à des prix défiants toute concurrence : Voir ici : soutien-gorge doux

Bref, j’ai commencé à retrouver le plaisir de m’acheter de la lingerie et ça, ça fait un bien fou au moral quand on a plus de cheveux sur le caillou (…Je m’égare…J’en parlerai dans un prochain article 🙂 )

J’ai donc élargi mes emplettes aux brassières de sport entre deux briques de lait chez lidl (la marque crivit est vraiment bien et encore une fois le rapport qualité/prix est top). Mon astuce pour atténuer le déséquilibre visuel : retirer la mousse de la brassière côté néné et la garder côté opéré…ça fonctionne assez bien pour les petites poitrines c’est vrai, en partant du principe que la brassière a tendance à plaquer davantage la poitrine, ça peut le faire !

Vive la brassière

Et puis, est venue le temps des vacances, la plage…Mais quel maillot de bain porter quand on ne veut pas non plus se trimbaler avec une prothèse spéciale baignade ?!

La première année, soit quelques mois après mon opération, j’ai opté pour un T-shirt anti-UV car il fallait aussi que je protège mon torse des rayons du soleil suite à la radiothérapie…J’ai donc fait ce choix plutôt que de devoir me tartiner de crème solaire après chaque baignade…Et là, je dis « merci » Décathlon.

J’ai ensuite appliqué la même stratégie que pour la lingerie : vive la brassière !!! Et là encore le choix est juste énorme chez Décathlon, pour ne citer qu’eux.

Et puis, j’ai trouvé la brassière de bain réversible à un seul bonnet de la marque Mango…Elle ne m’a pas quittée de l’été. Elle est malheureusement en rupture mais la marque va certainement y remédier car en la recherchant sur le site, j’ai découvert toute une ligne de lingerie post-mastectomie, la collection Teta&Teta : Voir ici : Mango lingerie et maillots de bain mastectomie

« Dans notre nouvelle ligne de lingerie post-mastectomie, vous trouverez des soutiens-gorge, des bikinis et des maillots de bain à un seul bonnet dans différents coloris et tissus. Toutes les pièces sont réversibles, c’est-à-dire que vous pouvez les utiliser du côté dont vous avez besoin, et, en cas d’utilisation d’une prothèse mammaire, nous disposons d’une variété de chaque vêtement qui comprend une fente permettant de l’insérer. »

Un grand merci à la marque qui depuis un peu plus d’un an maintenant propose une alternative aux femmes qui confrontées à la mastectomie ont décidé de ne recourir ni aux prothèses ni à la reconstruction mammaire. Preuve que le besoin existe…Alors que cette option est passée sous silence par le corps médical…Et que l’on entend encore des aberrations du type : « Madame, une fois reconstruite, le cancer sera vraiment derrière vous… » ou encore, et ça c’est du vécu : « Mais Madame, si votre mari n’est pas demandeur, il n’est peut-être pas nécessaire d’envisager la reconstruction… »

Non mais j’hallucine !!!

Mesdames au cas où certaines auraient encore des doutes, nous sommes les seules maîtresses de notre corps, avec ou sans prothèse, nous pouvons encore nous sentir belles et sexy, des solutions lingerie existent, les marques s’y attèlent de plus en plus… Alors place au confort et abat les injonctions sociales…nous sommes toutes plus que jamais, mes chères amazones, libres de nos choix.

Stéphanie Ribeiro


       

3 comments on “Amazone sans prothèse…”

  1. Christina Feyt Répondre

    Merci pour ce nouvel article Stéphanie !!!
    C’est un vrai plus de découvrir que des solutions existent sans pour autant mettre une prothèse. Merci pour ces femmes en quête de confort et de féminité après une mastectomie.
    Je ne suis pas personnellement confronté au cancer, mais pour ma part je suis adepte du « sans soutien gorge » et ce depuis plusieurs années. Tant pis pour les seins en gant de toilette….si la liberté est à ce prix alors je prends.
    Christina

  2. Attard Laure Répondre

    Merci pour ce témoignage plein d humour, d expériences et d astuces. Mr et Mme les médecins, nos corps nous appartiennent… La liberté commence dés lors que je le décide… Belle journée, merci Stéphanie…

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.