Après chimio troubles de la mémoire

Cancer : Quand ma tête me joue des tours !

chemobrain – chemofog



Texte : Christophe Grotti – Complément d’information Valérie P.

Après chimio, comment mettre un mot sur les troubles de la mémoire, de l’attention, de la concentration ?

« Je pensais qu’après mes traitements de chimiothérapie tout rentrerait dans l’ordre mais il en fut tout autre. » Voici ce que nous témoigne Valérie lors de l’entretien préalable avant de commencer les ateliers de l’association « Le jour d’après » sur le retour et le maintien dans l’emploi.

Cet échange avec elle fut l’occasion de connaître et d’appréhender les troubles cognitifs relativement importants dont souffrent certains patients suite à leur traitement de chimiothérapie.

Valérie ne comprenait pas pourquoi elle éprouvait du mal à se concentrer; elle oubliait des mots, perdait le fil lors de conversations, ne terminait pas ses phrases… Pourquoi sa mémoire lui jouait des tours ? Ces troubles cognitifs lui auraient sans doute posé des difficultés dans son emploi de cadre et dans les relations avec ses collègues de travail.

Le témoignage de Valérie

« J’ai fait de nombreuses recherches sur Internet et effectivement de nombreuses personnes témoignent de ces états de fatigue, perte de mémoire, d’attention et de concentration. Mon médecin me parlait d’un état dépressif, logique après une telle épreuve, et me proposait des anti-dépresseurs. Je refusais ce diagnostic qui ne me correspondait pas, et refusais donc les traitements proposés. Ma persévérance a payé et J’ai enfin mis un mot sur ces troubles : le chemobrain. »

C’est une rencontre avec un docteur en psychologie au sein d’un institut cancérologique qui lui a permis de valider ce diagnostic et comprendre les difficultés qu’elle rencontrait. Ce syndrome est, en fait, médicalement connu sous le nom de syndrome « CHEMOBRAIN » ou « CHEMOFOG » dit « Les problèmes cognitifs post-chimiothérapie ».

« C’était pour moi un grand soulagement et une étape importante de pouvoir enfin mettre des mots et comprendre ce qui peut nous arriver après des traitements de chimiothérapie. Certaines chimiothérapies auraient un impact considérable sur notre cerveau et ces effets secondaires sont enfin connus et reconnus des services oncologiques, mais peu connus du milieu médical et des généralistes. »

Aujourd’hui il n’existerait aucun traitement médicamenteux qui permettrait de réduire ou supprimer ces effets secondaires. Les anti-dépresseurs souvent proposés à l’évocation de ces symptômes ne font qu’accentuer les troubles… Cependant ces derniers ne seraient pas durables et s’avéreraient variables en fonction de chaque individu, et une rééducation cognitive permet d’accélérer la récupération (entre 18 mois et 4 ans, parfois jusqu’à 10 ans).

Petites astuces de Valérie

  • Informer ses proches et son cercle d’amis. Se sentir diminué, ne plus parvenir à suivre une conversation, oublier des rendez-vous, peuvent petit à petit provoquer un isolement. Expliquer ce qui nous arrive permet de dédramatiser, et transformer un complexe en une source de plaisanterie !
  • Libérer son esprit. Noter ses rdv, choses à faire, listes de courses,… sur un agenda papier ou électronique. Mon Smartphone et mon carnet de notes ne me quittent plus !
  • Organiser son quotidien. Des post-its de couleur sur mon frigo, pour me rappeler les “incontournables” de chaque jour.
  • Lecture, mots croisés, applications d’entraînement cérébral pour réactiver les mécanismes d’attention et de concentration. Depuis 6 mois, je sens les progrès, et ça fait du bien !
  • Pratiquer des activités physiques. Prendre soin de son corps aide à se sentir mieux dans sa tête ! La marche, natation, yoga et méditation sont pour moi devenus mes alliés.

Et par dessus tout, garder sa bonne humeur et son sens de l’humour !!!

4 comments on “Après chimio troubles de la mémoire”

    • lejourdapres Répondre

      Pascale, après vérification les effets secondaires sont très différents et variables selon les personnes. Une radiothérapie à la tête et au cou ou une irradiation corporelle totale peut endommager les cellules du cerveau par conséquent amener certains troubles cognitifs.

  1. Gégé M. Répondre

    C’est frustrant de subir l’isolement quand on a envie de vivre et d’avancer. Dur et compliquer aussi d’être conscient de son état sans que personne du milieu médical puissent mettre un mot sur ces troubles inconnus jusqu’alors,et, qui finissent par faire perdre toute confiance en soi d’ou ce besoin de calme et de tranquilité et espèrer se retrouver, en vain… heureusement bien entourée par ma famille… Moi aussi problème de concentration, difficulté a suivre une conversation, peur en voiture… J’ai aussi refusé les antidépresseurs qui ne faisait qu’empirer mon mal être. Le vélo et la marche m’ont fait et continu a me faire du bien. La chimio pour mon cancer du sein c’était il y a 6 ans, j’ai encore quelques troubles mais ca va beaucoup mieux.

  2. Josie L. Répondre

    Moi aussi. 9 ans 1/2 après ma chimio, je commence seulement à pouvoir me concentrer sur la lecture de romans. Quel plaisir après tant d’années dans le brouillard

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *