Cancer du sein et maintien dans l’emploi

Cancer du sein et maintien dans l’emploi


Lili a suivi :
Le module 1 (reconstruction identitaire)
Le module 2 (Accompagnement sur le maintien dans l’emploi)


La reconstruction

Avant la maladie et l’accompagnement/coaching par le jour d’après, j’avais des difficultés à identifier mes besoins et mes priorités. J’étais et j’agissais souvent en réponse aux demandes des autres et touchée par le stress de la vie quotidienne. J’ai trop souvent oublié de prendre soin de moi, et je ne savais pas vraiment comment faire valoir mon intérêt.

Le premier module m’a aidé à me reconstruire après la souffrance de la maladie, à clarifier et nommer mes émotions, à retrouver des repères et à identifier ce qui était important pour moi. Le module numéro deux m’a aidé à identifier mes priorités, mes valeurs et m’a permis de préciser mes besoins et de les mettre en corrélation avec mon projet professionnel qui s’est précisé au fil du déroulement du module deux.

Professionnel

Sur le plan professionnel, j’ai pu identifier clairement comment je souhaitais travailler après les changements que la maladie avait fait naître en moi. Aujourd’hui, j’ai plus de facilités et de légitimité à m’affirmer dans la vie professionnelle tout en étant davantage en harmonie avec mes valeurs et ce je suis.

Expérience du groupe

Favorable. A ce jour je peux mettre en comparaison le module individuel et le module collectif même s’il s’agit là d’évaluer le module deux. Le coaching individuel m’a permis de me reconstruire sur le plan identitaire à l’abri des autres et dans l’intimité. J’en avais besoin, mes bases ont été ébranlées et il n’est pas simple de s’y atteler.

Le module deux m’a permis de m’ouvrir aux autres dans un rapport de reconnaissance et d’échange. Le groupe permet l’inclusion et ce sentiment d’appartenance apporte une forme de protection permettant de mieux comprendre ce qui se joue pendant et après la reprise professionnelle et la maladie.

La méthode d’accompagnement (coaching)

Les deux méthodes sont riches et font ressortir l’essentiel des besoins individuels de chacun. La méthode était respectueuse et même si elle peut sembler parfois intrusive, c’est parce qu’elle touche au plus profond de l’être qu’elle peut parfois s’y apparenter. Néanmoins, au fil de ma propre évolution et des découvertes sur soi auxquelles j’ai pu accéder, elles se sont révélées efficientes.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes ne connaissant pas ces accompagnements

Exprimer ses peurs et ses réticences afin qu’elles puissent être accueillies et entendues par les coachs. S’écouter et se respecter dans ses propres besoins mais se dire qu’en cas de maladie on est perdu et en proie à la souffrance et à la perte de repère. Rencontrer une équipe de coachs comme Esméralda et Christophe, c’est s’adjoindre une bonne partie du soutien dont a besoin dans cette épreuve difficile qui même une fois terminée s’inscrit dans la vie quotidienne comme encore très présente.

En quoi et comment recommanderiez-vous c’est accompagnement

Je les recommande à toute personne qui souhaite s’épanouir dans la vie après la maladie. Tout a bougé, les murs de la fondation se sont écroulés et la fragilité humaine apparaît comme une dure réalité. Ces accompagnements sont précieux et enclins à une belle reconstruction de soi. Un nouveau moi, qui se veut du bien, qui se veut en bonne santé psychique et physique.

Lili

1 comment on “Cancer du sein et maintien dans l’emploi”

  1. Virginie l. Répondre

    Merci Lili pour ce magnifique retour sur ses accompagnements qui semblent être d’utilité public ! Ceci dit il y a longtemps j’aurai souhaité avoir ce type de soutien. Bravo à cette association qui est visiblement la seule à ma connaissance à mener ce type d’actions.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *