Après la maladie se reconstruire

L’après cancer

Le jour d’après est une association dont j’ai entendu parler par une femme qui, comme moi voulait retravailler après une maladie grave. En convalescence, j’ai commencé par reprendre quelques activités (sport, danse… ) Puis j’ai senti que je pouvais aussi retravailler mais les choses n’étaient pas si simples.

L’envie, l’expérience, les capacités ne suffisaient pas. Et le travail que j’ai fait à ce moment là avec Esméralda a été essentiel, car petit à petit je mesurais, que tout avait bougé : les priorités, les perspectives, ce qui avait de l’importance ou n’en avait pas, les relations avec les autres. Tout. Et j’étais finalement très désorientée.

Il y avait clairement un « avant » et un « après » la maladie. Comment trouver ma nouvelle place ? C’est ce que je ne pouvais pas faire sans une aide bienveillante et respectueuse de ce que j’étais. Et c’est exactement l’aide que m’a proposée l’association Le jour d’après.

Laurence

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *